mardi 9 juillet 2013

Pulsations, mieux vaut être prévenu !

de Julian Barnes

Je regrette de ne pas avoir été prévenue. Si j'avais su, je me serais un peu documentée sur cet ouvrage avant de le lire, ce qui m'aurait certainement évité de passer à côté de l'essentiel. J'ai longtemps cherché à établir un lien entre les personnages des chapitres successifs. Ce n'est qu'en comprenant qu'il n'y en avait pas, qu'il s'agissait bel et bien d'un recueil de nouvelles, que j'ai commencé à apprécier ma lecture. Un peu trop tard malheureusement...


Plongés au cœur de la classe moyenne anglaise, nous partageons les parcelles de vie d'hommes et de femmes de bonne compagnie, à l'existence proprette et désuète jusqu'à ce que le message de Julian Barnes nous apparaisse véritablement, sourd, violent, profond. En réalité, ce livre parle d'amour, du lien entre les êtres, de ce qui le crée, le nourrit et le détruit. Ce livre parle de la perte et de la mort.
 
Profondément mélancolique, cet ouvrage s'avère tout aussi drôle et acerbe. Julian Barnes manie avec panache la noirceur et l'absurde, ingrédients caractéristiques du désormais fameux humour anglais. Et ça, j'adore.
 
A première vue, ce Julian Barnes n'a rien à voir avec son dernier roman, Une fille, qui danse. Mais en y regardant de plus près, l'on retrouve bien l'esprit de Barnes, son goût pour les questions existentielles, les personnalités complexes et surtout, sa façon d'observer la vie avec davantage de hauteur. Et effectivement, c'est en parvenant à prendre du recul sur les évènements, sur nos actes, nos choix et sur les circonvolutions de nos vies que nous nous heurtons souvent de plein fouet à de douloureuses réalités.
 
En conclusion, un ouvrage au double effet Kiss Cool : d'abord perplexe, finalement ébranlée...

A DECOUVRIR AUSSI:
*** Une fille, qui danse, de Julian Barnes
*** L'Olympe des infortunes, de Yasmina Khadra

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup Julian Barnes, mais c'est vrai qu'il joue un peu avec son lecteur, ne lui donne pas les clefs de ses intentions tout de suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, j'ai remarqué ça dans les 2 romans que j'ai lus de lui. J'en testerai sûrement d'autres encore car malgré tout, son écriture ne me laisse jamais indifférente.

      Supprimer

La marche à suivre pour poster votre commentaire :
1) Rédigez votre commentaire dans la zone de texte
2) Si vous n'avez pas de compte Google, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo grâce au menu déroulant "Commentaire" -> Nom/URL
3) En cliquant sur le lien "S'abonner par e-mail", vous serez prévenu(e) par mail en cas de réponse
4) Et enfin, publiez !

Le commentaire apparaîtra après modération.

Et surtout, MERCI pour votre visite !!!
A très bientôt !