vendredi 30 août 2013

L'Olympe des infortunes, Khadra Forever !

de Yasmina Khadra

Cette bande de terre abandonnée, aux extrémités de la ville, entre les hurlements rageurs de la route et les plaintes mélancoliques de la mer, ce dépotoir comme ils disent, où des hommes s'éteignent dans la plus totale indifférence, ce royaume que les laissés-pour-compte défendent avec la ferveur de ceux qui n'ont plus rien à perdre ni à espérer, ce coin de purgatoire, c'est leur Olympe.

Khadra nous conduit à pas feutrés à travers les décombres et les taudis de ce terrain vague et nous enjoint à partager le quotidien blafard de ces clodos. Dans quel pays nous trouvons-nous, près de quelle ville, à quelle époque ?
Nous n'en savons rien.
Nous progressons lentement en tentant d'apprivoiser ces hommes qui tremblent de tout leur être devant le spectre de cette ville et de cette société qui ont englouti leurs rêves et leurs espoirs.

Ach le Borgne est leur poète. Il les guide, les protège et les cajole à coup de vers et d'envolées lyriques. Jusqu'au jour où un mystérieux inconnu aux allures de Messie fait irruption sur ce lopin de terre en leur promettant des jours plus radieux là-bas, de l'autre côté de la route, dans cette jungle de gratte-ciels qu'ils craignent tant. 

Je ne vous cache pas que j'ai eu un peu de mal à me laisser emporter par cette fable moderne. Avec une intrigue minimaliste et une cadence plutôt lente, Khadra nous contraint à vivre au rythme de ces clochards pour qui chaque jour est emprunt d'éternité. Mais une fois encore, la musicalité du verbe de Khadra m'a subjuguée, ce parfait dosage entre le langage châtier de la rue et la poésie de l'homme de lettres qu'est Khadra a fini par m'enivrer. Mon seul regret : un scénario qui manque de rebondissements à mon sens. Et oui, moi j'aime les surprises, les revers et le suspens !

Malgré cet avis mitigé, je pense que L'Olympe des Infortunes est un très beau roman, profond, qui en ravira certains. Khadra reste l'un de mes favoris et ne quitte pas l'étagère d'honneur de ma bibliothèque !

A DECOUVRIR AUSSI :
*** Ce que le jour doit à la nuit, de Yasmina Khadra
*** Danse noire, de Nancy Huston

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La marche à suivre pour poster votre commentaire :
1) Rédigez votre commentaire dans la zone de texte
2) Si vous n'avez pas de compte Google, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo grâce au menu déroulant "Commentaire" -> Nom/URL
3) En cliquant sur le lien "S'abonner par e-mail", vous serez prévenu(e) par mail en cas de réponse
4) Et enfin, publiez !

Le commentaire apparaîtra après modération.

Et surtout, MERCI pour votre visite !!!
A très bientôt !