samedi 14 septembre 2013

Pourquoi j'ai mangé mon père, cruellement drôle !

de Roy Lewis

Un titre et une couverture qui n'ont pas manqué d'éveiller ma curiosité ! Si l'ouvrage ne traite pas uniquement de cannibalisme ni de patriphagisme, il n'en est pas moins une critique sévère de notre espèce dont l'intelligence la conduit parfois à commettre de terribles crimes. Par le biais d'une plume comique et acérée, Roy Lewis s'amuse à tourner en dérision de cruelles vérités et à piquer au vif notre conscience d'Hommes - prétendument - évolués. En tant que sociologue, Roy Lewis sait que le rire naît du décalage et c'est certainement pour cette raison qu'il a fait de l'anachronisme le fil rouge de son récit.


Dans cette joyeuse horde de pithécanthropes du pléistocène (comprenez homo erectus d'il y a 2 millions d'années), père et fils se bagarrent avec l'évolution ! Alors qu'Edouard, le père, croit dur comme fer au développement de son espèce, il se heurte aux idées plus conservatrices, voire rétrogrades, des membres de sa famille. Alors que l'un joue avec le feu - et le crée ! -, certains restent sceptiques, d'autres le jalousent et convoitent son mystérieux procédé, et d'autres encore le mettent en garde contre les conséquences potentiellement destructrices de cette force étincelante. La dangerosité de cet élément naturel domestiqué par l'homme apparaît d'ailleurs comme une allusion à peine voilée à la bombe atomique. Lorsqu'Edouard révèle son précieux secret à d'autres populations subhumaines, ses proches s'affolent : "Tu as remis entre les mains d'un peuple primitif une puissance mortelle !".

Enfin bref, c'est avec un sourire en coin que nous assistons au quotidien de ces demi-singes à peine sortis de l'animalité et harassés pourtant d'un tas de questions existentielles. L'amour, la vie après la mort, la conquête, la négociation, l'accès à la culture, la politique... sont autant de thèmes abordés de façon plus ou moins évidente par ces singes nus parvenus au point critique de leur évolution. Mais si l'intelligence et la conscience nous différencient du reste des êtres vivants en nous permettant de créer de jolies choses, notre égocentrisme et notre insatiable ambition participeront sans doute à notre propre destruction. Roy Lewis en était persuadé et attire notre attention sur cette terrible réalité à travers un ouvrage à mi-chemin entre le documentaire anthropologique, le récit initiatique et l'œuvre satirique. Situations rocambolesques et reparties mordantes viennent rythmer ce voyage drôlement agréable à travers le temps !

Si le style et l'écriture ne m'ont pas particulièrement séduite, j'ai accueilli avec enthousiasme tous les symboles dont regorge ce roman insolite ! Un récit qui invite au débat et à la réflexion.

A DECOUVRIR AUSSI :
*** Taxi, de Khaled Al Khamissi
*** Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, de J-Heska

10 commentaires:

  1. J'ai lu Pourquoi j'ai mangé mon père il n'y a pas si longtemps et il me semble que cette lecture m'a fait le même effet qu'à toi... Je me permets de te mettre le lien de ma chronique :) http://auxlivresdemesruches.wordpress.com/2013/07/10/roy-lewis-pourquoi-jai-mange-mon-pere/
    En tout cas, c'est toujours un plaisir de te lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toujours un plaisir de partager mes impressions avec toi !
      Moi aussi je trouve que ce bouquin est tout à fait d'actualité, aujourd'hui plus que jamais ! Sans spoiler ceux qui ne l'ont pas lu, ne trouves-tu pas la fin terriblement symbolique ?! A l'aube d'une nouvelle ère (NOTRE ère !), ces homo erectus décident de commettre le pire des crimes ! Un avertissement effrayant quant au devenir de notre humanité...!

      Supprimer
    2. Je suis bien d'accord avec toi... Et je connais plusieurs personnes qui l'ont vu au théâtre, et qui me l'ont conseillé ! Apparemment c'est assez drôle (et cinglant j'imagine). Du coup je te passe l'info, si jamais pas hasard ça devait tourner à nouveau.

      Supprimer
    3. Merci pour l'info, je vais surveiller ça !

      Supprimer
  2. Ravie que le livre te laisse une impression positive :) Il aura gagné plus qu'un voyage ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un troc utile et rondement mené n'est-ce pas ! ;)

      Supprimer
  3. je l'ai lu y'a un sacré moment et meme si c'etait pas une lecture fantastique, j'ai au moins bien rigolé

    RépondreSupprimer
  4. ah oui le voilà! Je suis sûre de l'avoir lu et il doit traîner dans la bibliothèque chez mes parents, c'est sûr que la couverture ne laisse pas indifférent!

    RépondreSupprimer
  5. Un roman dont le sujet m'intrigue énormément, pourquoi pas une de mes prochaines lectures. Merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas LA lecture de l'année bien sûr, mais je pense qu'il mérite d'être lu par des passionnés comme nous ! ;) En tout cas, c'est un livre drôlement intelligent je trouve !

      Supprimer

La marche à suivre pour poster votre commentaire :
1) Rédigez votre commentaire dans la zone de texte
2) Si vous n'avez pas de compte Google, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo grâce au menu déroulant "Commentaire" -> Nom/URL
3) En cliquant sur le lien "S'abonner par e-mail", vous serez prévenu(e) par mail en cas de réponse
4) Et enfin, publiez !

Le commentaire apparaîtra après modération.

Et surtout, MERCI pour votre visite !!!
A très bientôt !