jeudi 21 novembre 2013

La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry

de Rachel Joyce

Assis derrière sa fenêtre, alors qu'il regarde patiemment sa vie s'écouler, Harold Fry reçoit la lettre d'adieu d'une vieille connaissance qui le pousse alors à partir pour un long voyage à travers le Royaume-Uni. Un périple douloureux pendant lequel il fera la connaissance d'hommes et de femmes qui changeront son destin à jamais ; un voyage initiatique au cours duquel il apprendra à se connaître lui-même. S'il marche seul sur les chemins d'Angleterre, ses vieux démons ne le quittent pas d'une semelle.
Par le biais d'une histoire simple  au charme désuet, Rachel Joyce révèle toute la complexité de nos existences, sans cesse ponctuées de choix à faire, de décisions à prendre, de levers de soleil et de tempêtes...
 
Décidément, que de jolies lectures ces derniers temps ! Les adeptes de critiques sévères y trouveront peut-être un peu trop d'indulgence et de magnanimité de ma part et pourtant, je pense être tout à fait objective dans les avis que je vous donne. J'ai vraiment fait de belles découvertes littéraires ces dernières semaines, des ouvrages que je vous recommande vivement !
 
Avec La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry, Rachel Joyce ravira celles et ceux qui veulent des histoires tendres et intelligentes. Vous avez aimé Allan Karlson dans Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, ou encore Forrest Gump dans sa légendaire course à travers les Etats-Unis ("Cours Forrest ! Cours !) ? Alors vous aimerez Harold Fry, ce personnage débonnaire et foncièrement gentil - quoiqu'un peu lâche dans les heures sombres de sa vie -, ce vieil homme qui sème un peu de lui dans chaque village d'Angleterre et qui emporte en échange les visages, les souffrances et les joies des anonymes qui bordent sa route.
 
De scènes cocasses en révélations émouvantes, nous passons du rire aux larmes en un rien de temps grâce à la plume bienveillante de cette auteure aux accents délicieusement british. Il n'est jamais trop tard pour bien faire, tel pourrait être le message de ce roman, même s'il nous rappelle, page après page, qu'il est essentiel de vivre maintenant, sans attendre un hypothétique lendemain. Une morale maintes fois traitée me direz-vous... Certes, mais on ne s'en lasse pas car il s'agit peut-être bien de la seule vérité en laquelle nous pouvons croire les yeux fermés.

Chaussez donc vos baskets, n'emportez rien d'autre que votre bonne humeur et votre sourire, et venez rejoindre Harold Fry sur les sentiers cahoteux de son existence...

A DECOUVRIR AUSSI :
*** La tête en friche, de Marie-Sabine Roger
*** Ulysse from Bagdad, de Eric-Emmanuel Schmitt

2 commentaires:

La marche à suivre pour poster votre commentaire :
1) Rédigez votre commentaire dans la zone de texte
2) Si vous n'avez pas de compte Google, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo grâce au menu déroulant "Commentaire" -> Nom/URL
3) En cliquant sur le lien "S'abonner par e-mail", vous serez prévenu(e) par mail en cas de réponse
4) Et enfin, publiez !

Le commentaire apparaîtra après modération.

Et surtout, MERCI pour votre visite !!!
A très bientôt !