dimanche 9 février 2014

La Part de l'Autre... il fallait oser !

de Eric Emmanuel Schmitt

Nous avons tous en nous la part de l'autre... Obscure ou lumineuse, elle s'affirme ou non au cours de notre vie selon qu'on lui laisse le champs libre ou au contraire, qu'on la muselle. Les circonstances, les occasions, les réussites et les échecs, les choix que l'ont fait façonnent l'être que l'on est. Nous avons tous parfois rêvé de réécrire l'Histoire. C'est ce qu'a tenté de faire EE Schmitt à travers ce livre. Contre l'avis de certains de ses amis, il a choisi de s'intéresser à l'un des plus grands monstres de l'humanité, à cet homme pourtant banal dont la seule évocation fait encore aujourd'hui frissonner nos coeurs. A votre avis, qu'aurait été le monde si Hitler avait pu s'épanouir dans la peinture, sa première passion ? 

8 octobre 1908. 
"La minute qui allait changer le cours du monde." 

Alors qu'Adolf Hitler se fait recaler au concours d'entrée aux Beaux Arts, Adolf H. parvient quant à lui à enfoncer les portes de la prestigieuse école tant convoitée. A partir de cet instant, les chemins d'Hitler le dictateur, et d'Adolf le peintre, prennent des tours différents. Tandis que l'un saute à pieds joints dans les pièges que la vie lui tend, l'autre s'entoure progressivement de visages amicaux qui le guident sur la voix du bonheur. Tandis que l'égocentrisme d'Hitler l'isole et le transforme en tyran sanguinaire, Adolf soigne ses peurs grâce à l'amour de ses proches et ses talents de peintre. Alors que l'un décide de faire la guerre aux autres, l'autre choisit de battre ses propres démons.

Qu'il est étrange de se laisser aller à apprécier cet Adolf amoureux, torturé, talentueux... Vous verrez, au début vous lutterez ! Cet Adolf-là a beau être purement fictionnel, notre coeur ne peut se résigner d'emblée à l'aimer. Car en effet, même redessiné, le terrible nom d'Hitler reste attaché au prénom d'Adolf. Puis le charme opère. L'histoire revêt de nouvelles couleurs et l'homme nous apparaît sous un nouveau jour. Ah, si seulement Hitler avait laissé Adolf en paix ! Ah, si seulement Hitler avait existé autrement...

Adeptes d'EE Schmitt ou non, je vous recommande cet Instant Lecture original, touchant et instructif. Un agréable moment à passer avec cet auteur tout public, certes, mais surprenant !

A DECOUVRIR AUSSI : 
*** Ulysse from Bagdad, de EE Schmitt
*** Le mec de la tombe d'à côté, de Mazetti

1 commentaire:

  1. J'avais entendu parler de ce roman. Ta note de lecture me donne envie d'aller voir.

    Beaucoup de fictions tournent autour des possibles hitlériens. Je me souviens d'une nouvelle de Dantec, où un tandem de tueurs était envoyé du futur pour assassiner Hitler dans son berceau...

    RépondreSupprimer

La marche à suivre pour poster votre commentaire :
1) Rédigez votre commentaire dans la zone de texte
2) Si vous n'avez pas de compte Google, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo grâce au menu déroulant "Commentaire" -> Nom/URL
3) En cliquant sur le lien "S'abonner par e-mail", vous serez prévenu(e) par mail en cas de réponse
4) Et enfin, publiez !

Le commentaire apparaîtra après modération.

Et surtout, MERCI pour votre visite !!!
A très bientôt !